Ce Dimanche

SEPTIÈME DIMANCHE DU TEMPS ORDINAIRE

23 février 2020

Évangile — Matthieu 5 : 38-48

Jésus dit à ses disciples: «Vous avez appris qu'il a été dit : Tu aimeras ton prochain et tu haïras ton ennemi. Eh bien moi, je vous dis : Aimez vos ennemis, et priez pour ceux qui vous persécutent, afin d'être vraiment les fils de votre Père qui est dans les cieux; car il fait lever son soleil sur les méchants et sur les bons, et tomber la pluie sur les justes et sur les injustes. Si vous aimez ceux qui vous aiment, quelle récompense aurez-vous? Les publicains eux-mêmes n'en font-ils pas autant? Et si vous ne saluez que vos frères, que faites-vous d'extraordinaire? Les païens eux-mêmes n'en font-ils pas autant? Vous donc, soyez parfaits comme votre Père céleste est parfait. »

Réflexion:

Mgr Untener a demandé que chaque réunion de son diocèse commence par la question: «Comment ce que nous faisons ici affectera-t-il ou impliquera-t-il les pauvres?» Il a également déclaré: «Cela doit s'adresser aux pauvres pauvres. Ce sont eux qui sont exclus car ils ne font pas partie de ce que nous avons fait hier ou aujourd'hui. Les autres types de pauvres font partie de notre vie et nous devons nous en préoccuper. Mais je veux que nous nous connections avec les pauvres pauvres. Si nous traitons avec eux, tout le reste suivra. Les pauvres pauvres sont ceux qui sont rarement, sinon jamais, les premiers à l'ordre du jour. Parlons donc d'eux. Commencez toujours par les pauvres pauvres. » (McCullen, Des Choses Profondes, p.737)

Méditation Vincentienne:

Je pense que les observations de l'évêque pourraient nous donner matière à réflexion. Dans sa question: «Comment ce que nous faisons ici affectera-t-il ou impliquera-t-il les pauvres?» J'aime les deux verbes, affecter et impliquer. Les deux sont importants. Nous pouvons passer beaucoup de temps à discuter des problèmes des pauvres sans jamais - ou du moins seulement après beaucoup de temps - affecter la vie des pauvres. Impliquer les pauvres: c'est un idéal que nous devons essayer de réaliser dans les programmes que nous élaborons pour soulager les besoins et réparer les injustices. Nous devons essayer d'impliquer les pauvres dans les projets que nous organisons. Nous devons essayer d'aider les pauvres de manière à ce qu'ils puissent s'aider eux-mêmes et ainsi sortir de leur pauvreté d'une manière qui soit en harmonie avec leur dignité humaine. Le travail que nous faisons pour les pauvres est un travail de foi. Activés par la grâce de Notre-Seigneur Jésus-Christ et inspirés par l'exemple de Saint-Vincent, nous essayons d'apporter la main guérisseuse du Christ à ceux qui en ont besoin et la voix courageuse du prophète à ceux qui sont au pouvoir. Tel est le défi auquel la Famille Vincentienne est confrontée aujourd'hui. (McCullen, Des Choses Profondes, p.738)

Discussion: (Partagez vos pensées sur les lectures après un moment de silence)

       De quelle manière «affectons-nous et impliquons-nous» les pauvres?

Prière de clôture:

       Pour la grâce d'affecter les pauvres qui vivent dans la pauvreté,
              -Dieu miséricordieux, écoute-nous!
       Pour la grâce d'impliquer les pauvres qui vivent dans la pauvreté,
              -Dieu aimant, écoute-nous! Amen

Réflexion évangélique

Nous remercions le Conseil national des États-Unis de la Société de Saint-Vincent-de-Paul pour ces documents.