Ce Dimanche

DEUXIÈME DIMANCHE DE PÂQUES
11 avril 2021

Évangile — Jean 20 : 19-31
Thomas (dont le nom signifie : Jumeau) n'était pas avec eux quand Jésus était venu. Les autres disciples lui disaient : « Nous avons vu le Seigneur! » Mais il leur déclara : « Si je ne vois pas dans ses mains la marque des clous, si je ne mets pas mon doigt à l'endroit des clous, si je ne mets pas la main dans son côté, non, je ne croirai pas! » Huit jours plus tard, les disciples se trouvaient de nouveau dans la maison, et Thomas était avec eux. Jésus vient, alors que les portes étaient verrouillées, et il était là au milieu d'eux. Il dit : « La paix soit avec vous! » Puis il dit à Thomas : « Avance ton doigt ici, et vois mes mains; avance ta main, et mets-la dans mon côté : cesse d'être incrédule, sois croyant. » Thomas lui dit alors : « Mon Seigneur et mon Dieu! » Jésus lui dit : « Parce que tu m'as vu, tu crois. Heureux ceux qui croient sans avoir vu. »

Réflexion:
La chose remarquable à propos de la croyance est qu'elle a toujours de la place pour l'incrédulité. Comme le mystère lui-même, la croyance n'est pas quelque chose que nous avons et c'est tout. Il y a toujours de la place pour grandir dans notre croyance, tout comme il y a toujours de la place pour notre incrédulité. Nous appelons Thomas "doutant Thomas" et il l'était. La vérité soit dite, tout comme nous tous. Il arrive des moments dans nos vies où nous sommes simplement submergés par le vide et l'absence - peut-être la mort d'un être cher, la maladie douloureuse d'un petit enfant, la perte d'un emploi. Dans ces moments, le doute ou l'incrédulité sont naturels. Cela ne signifie pas que nous avons perdu notre foi, cela signifie qu'à ces moments nous devons garder nos yeux concentrés sur le Christ ressuscité et, en temps voulu, nous savons que le Seigneur est avec nous pour nous inviter à la foi. (Liturgie vivante, p.116)

Méditation Vincentienne:
Le Bienheureux Frédéric Ozanam a écrit «… les pauvres que nous voyons avec les yeux de la chair; ils sont là et nous pouvons mettre le doigt et la main dans leurs plaies et les cicatrices de la couronne d'épines sont visibles sur leurs fronts; et à ce moment l'incrédulité n'a plus de place et nous devrions tomber à leurs pieds et dire avec l'Apôtre, Tu est Dominus et Deus Meus (Tu es mon Seigneur et mon Dieu!). Vous êtes nos maîtres, et nous serons vos serviteurs. Vous êtes pour nous les images sacrées de ce Dieu que nous ne voyons pas, et ne sachant pas comment l'aimer autrement, ne l'aimerions-nous pas dans votre personne?»

Discussion: (Partagez vos pensées sur les lectures après un moment de silence)

             Partagez un moment où vous êtes passé de l'incrédulité à la croyance.

Prière de clôture:
Seigneur ressuscité, ta résurrection a apporté de la joie à tous les croyants,
              - Donne de la joie à ceux qui vivent dans la tristesse.
Seigneur ressuscité, ta résurrection a apporté de l'espoir à tous les croyants
              - Donne de l'espoir à ceux qui vivent dans le désespoir.
Seigneur ressuscité, ta résurrection a transformé l'incroyance en croyance,
              - Donne la foi à ceux qui vivent dans le doute.
Seigneur ressuscité, ta résurrection a doué les craintifs avec la paix,
              - Donne la paix à ceux qui vivent dans la souffrance. Amen

 

Réflexion évangélique

Nous remercions le Conseil national des États-Unis de la Société de Saint-Vincent-de-Paul pour ces documents.